PARCOURS

EN

Une plongée bleue dans les profondeurs de l’Univers

Sentir le souffle des particules. Ouvrir la porte, plonger dans l’immensité de l’Univers; vous êtes en suspension dans l’architecture de l’espace où le temps se replie.

Vie extraterrestre

Ingrid Obled vient d’une autre galaxie. Pour les autres, elle semble humaine. Elle a dû oublier beaucoup de choses pour vivre sa nouvelle vie mais parfois, des bribes de mémoires lui reviennent avec les films et les livres de science fiction.

Elle est juste là pour expérimenter une vie humaine et créer de la musique.

Et sa musique contient des codes cachés pour l’Humanité.

Vie humaine

Après avoir suivi une formation classique dans différents conservatoires en contrebasse et en composition électroacoustique, Ingrid Obled est lauréate du concours international de composition Musica Viva en 2006. Sa composition Si je regarde est jouée à l’Institut franco-portugais de Lisbonne et éditée sur le label Miso Records en 2007. En 2010, Soundlence intègre une installation collective au Centre d’art de Belèm, Portugal.

Elle collabore avec divers artistes : comme contrebassiste pour le projet Tülü de Pierre Redon avec une tournée de 10 dates en Colombie en 2017, une tournée de 5 dates à Shanghai en 2019 et une tournée aux Etats-Unis en 2021; comme contrebassiste et nyckelharpiste pour le projet Early spring horses de Vincent Stockholm depuis 2019…  Elle crée un solo nyckelharpa, contrebasse et looper en 2017 et son second album est en cours de création.

Dans le domaine de l’art contemporain, elle a entre autre exposé pour le festival + si affinité… 2013 à Fiac avec Filaments. En 2017, elle crée l’installation Traversée entre deux mondes contenant l’innovation technologique brevetée de Gilles Douziech, des haut-parleurs plats en papier et en 2018, elle intervient à l’hôpital de Saint Gaudens avec le projet Un nouveau soleil dans le cadre du dispositif Drac Culture à l’hôpital.

Ingrid Obled expérimente la musique et le son sous diverses formes en s’affranchissant des cadres conventionnels : spatialisation en multi-diffusion sur plusieurs haut-parleurs, installation, concerts dans des lieux conventionnels ou plus atypiques (en forêt, chez l’habitant…).

Son approche questionne la réalité et ce qui nous relie, que ce soit au travers de ses installations – où elle collecte des paroles au travers d’entretiens, ouvrant ainsi une nouvelle dimension à ses compositions : le sens des mots comme matière musicale – ou que ce soit au travers de sa musique – où elle détourne l’utilisation d’instruments et d’outils numériques.

Elle ouvre des espaces parallèles où les repères de temporalité et de lieu sont effacés pour laisser place à un univers intime et poétique; des créations à l’orée d’une anthropologie musicale, une communion, une expérience hors du temps.

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑